Et le Ballon de plomb du sexisme est attribué à...

mardi 4 décembre 2018

FRANCK FIFE / AFP
Je n’avais pas prévu de vous parler du Ballon d’Or. Je l’ai fait hier, c’était bien suffisant. Peut-être que si un français l’avait remporté, j’aurai changé d’avis mais ce n’est pas le cas. Non aujourd’hui il y avait un sujet bien plus important que je voulais aborder, l’attribution du prochain UEFA Euro féminin en 2021 à l’Angleterre et pourquoi, 16 après l’avoir déjà accueilli, c’était une très bonne nouvelle pour ce pays. Oui j’avais vraiment prévu de vous parler de quelque chose de positif jusqu’à ce que la cérémonie du Ballon d’Or se clôture et que je change d’avis.

Je ne vais pas passer par quatre chemins ni même énumérer les 46 points qui ont fait que cette cérémonie était l’incarnation du malaise, à défaut je vais revenir sur le plus gros malaise de la soirée : Martin Solveig. Déjà qu’il danse avec Kilian Mbappé c’était limite mais qu’il se permette de dire à Ada Hegerberg, une joueuse de football, une femme, la première femme récompensée du Ballon d’Or France Football féminin « Est-ce que tu sais twerker ? », c’est NON. C’est non dans toutes les langues du monde, dit de toutes les manières possibles. C’est non et normalement on y ajoute une petite gifle. 


J’ai posté cet extrait d’une gênance absolue sur mon compte Twitter, encore plus gênant quand on entend Solveig et Ginola rire quand Ada se retourne en disant « non » et toute sorte de réactions sont apparues dans mes mentions. Il y a les premiers qui disent qu’ils auraient fait la même tête que Mbappé, ahuri par la situation. Il y a ceux qui réagissent comme moi en disant qu’un tel comportement est honteux. Il y a ceux qui ironisent sur le fait qu’il fallait bien un petit scandale pour faire des vues. Enfin, il y a ceux qui disent « oh ça va, il y a plus grave. Ce n’est qu’une blague. ». AH AH AH mais quelle bonne blague, je suis pliée en deux sur mon canapé, crampes au ventre tellement c’est drôle. J’espère que vous aussi, rions tous ensemble !

Non ce n’est pas une blague, non ce n’est pas drôle et il ne faut pas laisser passer une telle remarque. Ce n’est pas drôle parce que déjà c’est sexiste. Martin Solveig se permet cette remarque à une femme mais j’attends encore de le voir poser la même question à Modric. C’est encore moins drôle parce qu’on parle de la lauréate du premier Ballon d’Or féminin, une reconnaissance pour la discipline tandis qu’à côté on décernait le 63èmeBallon d’Or masculin. Comme Ada Hegerberg l’a mentionné c’est « une preuve de respect pour nous », ajoutant même que « c’est un grand moment que de réunir tous les meilleurs footballeurs et footballeuse ensemble ». France Football a eu une belle démarche en initiant ce prix, en l’associant à la cérémonie qui récompense les hommes et pourtant la seule chose qu’on retient aujourd’hui ce n’est pas cette première fois mais ces quelques mots qui n’auraient jamais dû être prononcés. C’est de moins en moins drôle quand on pense que dans 6 mois la France accueille la Coupe du Monde féminine de football et qu’on a encore ce genre de réflexion. Comme si les femmes étaient bonnes à danser mais pas à jouer au football, du même genre que les femmes font la cuisine et les hommes vont travailler.

Certains diront qu’on en a assez parlé hier soir, qu’il faut passer à autre chose mais ce n’est pas mon cas. C’est une remarque déplacée faite à une sportive qui illustre la société d’aujourd’hui. C’est contre ce genre de remarque, pour faire valoir leurs droits, l’égalité et dire qu’elles ne sont pas qu’un physique notamment que les femmes se mobilisent aujourd’hui en organisant des marches, en lançant des mouvements, en demandant plus de considérations. La remarque de Martin Solveig représente bien plus que quelques mots lancés en direct de la plus grande cérémonie de remise de prix footballistiques parce que c’est à cause de ce genre de remarques dévalorisantes que les femmes se battent contre le sexisme aujourd’hui. 

C’était censé être une simple remise de prix et puis tout est parti de travers. Le Ballon d’Or qui n’est pas français, Vegedream qui ne serre pas la main de Modric et un Martin Solveig symbole d’humiliation. Heureusement qu’on est champions du monde.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Copyright © 2017 Vis en rousse
Web Savvy Designs. Out of the FlyBird's Box.