Bleus du eFoot

vendredi 7 septembre 2018



Le 12 mai dernier, j'ai pu assister au premier match de l'équipe de France de eFoot. Cette première rencontre voyait s’affronter la France et la Belgique. Novice de cette discipline et du eSport, c’est en 5 matchs (4 face à face et une rencontre 2 vs 2) que cela se déroulait mais il ne fallut que 3 rencontres aux eBleus pour s’imposer. En effet, la première équipe à 3 points remporte la rencontre. Demain, retour de cette équipe de eFoot face au Pays-Bas et même si ce n’est pas pareil que d’être en tribune dans un stade c’est une belle découverte.

Il y aura toujours ceux qui disent que le eSport n’est pas un sport comme le fait que les échecs n’est pas un sport et d’autres même qui disent le yoga, ce n’est pas du sport. Le sport est en effet considérer comme une activité physique d’après le Larousse mais parfois le mental est tout aussi important, la concentration comme en tir à l’arc et ce n’est pas non plus parce qu’on ne sue pas à grosses gouttes qu’on ne s’est pas dépensé. Je fais partie de ceux qui pensent que le sport finalement ce n’est pas que courir, taper dans un ballon et des compétitions mais bien une activité qui motive la concentration psychique et celle des muscles. 

J’étais assez septique à l’idée de me rendre à une rencontre de eSport et ne savait pas trop à quoi m’attendre. Si c’est pour que ce soit pareil que quand je regarde mon frère jouer à FIFA avec ses potes, aucun intérêt. Dans l’idée on peut penser que c’est pareil mais finalement j’ai attéri dans une salle où derrière ces 4 représentants de l’équipe de France de eFoot il y avait un staff, une logistique et surtout des supporters. Clairement mon frère sur le canapé c'est moins impressionnant, je ne l’encourage pas mais là parce qu’il y a un enjeu, parce que vous voulez que la France gagne, que ce maillot soit porté avec fierté, vous vous prenez à faire des « oh », « oui », « allez » et même à chanter la Marseillaise pendant que s’affrontent deux hommes sur FIFA. 


Dis comme cela ça peut sembler surréaliste mais c’est bien vrai. Là où finalement le eSport devient un sport c’est parce que pour arriver sur cette estrade, les mecs se sont entraînés et ça se voit quand on regarde la rencontre, quand on étudie le jeu. Ce n’est pas je prends une manette et je tape un foot avec mon copain, c’est de l’anticipation, de la technique, de la préparation, de la lecture du jeu… Là ça devient impressionnant parce que bien qu’on se dit « ce n’est qu’un jeu », n’importe qui ne peut pas prendre une manette et avoir ce niveau sans entrainement. 

J’ai donc vécu ma première rencontre de eFoot et bien que ce soit très différent de ce que je recherche quand je vais voir du football, c’est à regarder une fois pour se rendre compte du professionnalisme dans lequel est entré le eSportCe samedi, l’équipe de France de eFoot joue son deuxième match officiel face au Pays-Bas. Une rencontre à suivre sur Facebook. Essayez, regardez, observez et vous m’en direz des nouvelles.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Copyright © 2017 Vis en rousse
Web Savvy Designs. Out of the FlyBird's Box.