La Coupe des Bleuettes

mardi 7 août 2018


Et un, et deux et trois zéro… Comme un air de déjà vu, c’est ce que clamait les supporters du stade de la Rabine à la mi-temps de France – Ghana samedi soir après le doublé d’Emelyne Laurent. Un chant qui rappelle la première étoile décrochée en 1998 et qui surtout, nous remémore ce 15 juillet dernier où l’équipe de France masculine a été décrocher la seconde. Quelques semaines plus tard, au début de cette Coupe du Monde féminine moins de 20 ans, les joueuses comme leurs supporters n’espèrent qu’une chose, qu’une deuxième Coupe du Monde sera gagnée cet été.

C’est en Bretagne que cette Coupe du Monde s’est installée, vous savez cette région de la France où il fait toujours beau, où on mange une galette saucisse à la mi-temps, où parfois on a dû mal à compter ses bières… Oui cette région ! A l’ouest de la France, c’est donc à Vannes, Dinan-Léhon, Concarneau et Saint-Malo que se disputeront les 32 rencontres entre 16 équipes. Une région terre de cyclisme, de voile mais aussi de football où on compte deux clubs en Ligue 1 Conforama, 2 autres en Domino’s Ligue 2 et un en National. Une terre de football qui est au rendez-vous de cette compétition pour en faire un succès.

Dimanche soir, dans les tribunes de la Rabine, 4489 spectateurs étaient présents dans un stade de 7500 places. Ce n’était certes pas plein mais chaque personne de plus en tribune est une victoire pour le football féminin. L’an dernier, en phase de groupe de l’Euro féminin 2017, les Bleues n’ont jamais joué devant plus de 5000 spectateurs alors même si ce n’est pas plein c’est un beau score. Un score généré grâce aux nombreux locaux venus en famille. En tribune, c’est parfois trois générations qui étaient assises à côté, encourageant les Bleuettes sur le terrain. Une Coupe du Monde qui pourra aussi compter sur les supporters des Bleues et les Irrésistibles Français également au rendez-vous pour entonner les chants. Ajouté à ce mélange quelques touristes, de fidèles supporters des équipes adverses et vous avez un public enthousiasme, ravi de pouvoir dire « J’y étais ».

Une fête en tribune et également une fête sur le terrain. Samedi soir, le Bleuettes ont conquis leur public. Bien qu’il y a eu des fautes, du manque de réalisme et que de temps en temps on aurait aimé plus de rythme, on a vu 4 buts, de la technique, des enchaînements couloir gauche bien travaillés, des Bleuettes qui après avoir fini troisième en 2014 et deuxième en 2016, rêvent enfin de la première place cette année. Emmenée par Marie-Antoinette Katoto et Mylène Chavas dans les buts, cette équipe est jeune mais a de l’envie et avec l’envie on fait beaucoup.

Après cette rencontre, je n’ai aucun doute pour dire que cette compétition a tout pour être un succès en tribune avec les supporters au rendez-vous, pour la Bretagne avec ces 4 villes mises à l’honneur, un succès économique aussi si tout le monde oublie comme moi de dépenser tous ses jetons prépayés et puis un succès sportif si les Bleuettes tiennent la barque face aux grosses équipes qui se mettront sur son chemin comme peut-être le Brésil et la Corée dès les quarts de finale. 

A 10 mois de la Coupe du Monde féminine 2019 qui aura lieu en France, cette compétition fait office de répétition générale et saura en séduire plus d'un pour devenir un véritable fan de football (féminin).

Prochaines rencontres à suivre sur C8 :
8 août : France vs Nouvelle-Zélande à 19h30
12 août : Pays-Bas vs France à 16h30

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Copyright © 2017 Vis en rousse
Web Savvy Designs. Out of the FlyBird's Box.