Rencontre avec Diana Al-Shammani, The Football Gal

vendredi 15 juin 2018



Il y a quelques semaines, j’ai contacté Diana Al-Shammari, plus connue sur les médias sociaux sous le nom de « The Football Gal ». Fan du Bayern Munich et de la Bundesliga, je l’ai surtout découverte grâce au nouveau style qu’elle donne aux maillots de football. Au-delà d’être une grande passionnée de football, Diana aime le design des maillots de football et les personnaliser à sa manière en y ajoutant notamment des fleurs. Le résultat est très intéressant, surtout dans une ère où les maillots deviennent très graphiques, colorés, quadrillés. J’ai adoré son initiative et j’adore sa façon d’instruire ses followers sur la Bundesliga. J’ai donc échangé avec elle sur la Coupe du Monde, la Bundesliga et sa passion

La Coupe du Monde vient de commencer, es-tu excitée ? As-tu des favoris, une idée d’un pays qui pourrait être la surprise du tournoi ?

Je suis extrêmement excité pour la Coupe du Monde! C'est de loin mon tournoi international préféré et j'adore la façon dont il relie les gens de tous les horizons qui ont un point commun: le football. Je soutiens le Bayern Munich et de nombreux joueurs jouent dans l'équipe nationale allemande donc, naturellement, je dois soutenir mes joueurs à la Coupe du monde et en Allemagne. J'aime aussi regarder le Brésil, l'Espagne, la Belgique et la Croatie. Je pense qu'un pays qui pourrait être la surprise au tournoi est l'Islande. C'est leur première participation à la Coupe du monde et dans le football tout peut arriver. Nous avons tous vu comment ils se sont comportés à l'Euro il y a deux ans, donc on ne serait pas surpris s'ils allaient loin dans le tournoi cette année.

Je sais que tu as vécu en Egypte, comment vois-tu la participation de l'Egypte à la Coupe du Monde 28 ans après leur dernière apparition?

C'est une grande joie pour le pays dans son ensemble. Les Egyptiens sont fous du football et de leur équipe nationale. Ce fut un énorme moment où ils se sont finalement qualifiés après toutes ces années. J'ai des amis au Caire et ils m'ont envoyé des vidéos de la ville après qu'ils aient été qualifiés et vous pouviez vraiment voir ce que cela signifiait pour le peuple égyptien de jouer dans la Coupe du Monde. Je suis très excitée de les voir à la Coupe du Monde et j'espère qu'ils iront loin dans le tournoi.


Comme tu le disais, on te connaît surtout parce que tu es une grande supportrice du Bayern Munich, comment t’es venue la passion pour ce club et plus particulièrement pour la Bundesliga?

J'ai commencé à soutenir le Bayern il y a longtemps, il y a presque 12 ans. Mon footballeur préféré est Zizou et après sa retraite, je n'ai pas vu de raison de continuer à soutenir le Real Madrid parce qu'il était parti. J'ai donc cherché un autre club à soutenir mais cette fois-ci, pas seulement à cause d'un certain joueur. Je voulais soutenir un club en raison de ses fans, de la mentalité et de la philosophie du club, de leur histoire, de la ligue dans laquelle ils évoluent... J'ai regardé quelques matchs du Bayern Munich et je suis tombée directement amoureuse. C'était tout ce que je recherchais et plus encore !
La Bundesliga est pour moi la meilleure ligue du monde. C'est la meilleure en termes de recherche et de développement de jeunes talents, d'ambiance de matchs et de soutien des fans, c’est une compétition féroce avec un beau style de jeu. Cela dit, cela ne signifie pas que je ne regarde pas d'autres ligues parce que je le fais. Il y a du bon football partout, et regarder une seule ligue ne serait pas intéressant parce que vous perdriez de la connaissance sur les différents styles de jeu, de stratégie, vous ne ferriez plus attention aux joueurs talentueux et aux histoires qui ajoutent tant au jeu.

Tu soutiens un club d'un autre continent puisque tu habites en Californie. Aujourd’hui, avec les médias sociaux, il est plus facile d'être connecté et de discuter avec d'autres supporters mais as-tu rejoins un fan club pour participer à des événements étant donné que le Bayern Munich a une forte communauté aux États-Unis?

En effet, il est difficile de soutenir un club depuis un continent différent mais heureusement il y a les médias sociaux ! Je n'ai pas rejoint un groupe de fans spécifique aux États-Unis mais je vais toujours aux fêtes et événements organisés par plusieurs groupes de supporters et je discuter en ligne avec d’autres supporters du Bayern du monde entier. Nous sommes plus que jamais connectés les uns aux autres grâce à Internet et il est devenu facile de soutenir un club d'un continent différent.

Si tu devais te souvenir que d’un match cette saison, lequel serait-il ?

Hmm c'est une question difficile. Il y a eu beaucoup de grands matches cette saison dans plusieurs ligues. Un match qui me vient à l'esprit est le quart de finale entre Rome et Barcelone. Les Romains ont perdu 3-0 au match aller et tout le monde pensait qu'ils ne pourraient pas s'en sortir car Barcelone était trop fort pour eux. Quand Rome a fait son come-back lors de ce match en gagnant à la différence de buts, cela a envoyé des ondes de choc dans le monde du football. Nous aimons tous les histoires d'outsiders et dans ces rencontres, Rome étaient clairement l’outsider. C'est un match que je n'oublierai pas de sitôt et je me sens chanceuse d'avoir regardé cette rencontre.


Tu personnalises des maillots de football en y ajoutant des fleurs, inspirés un peu de l'identité Dolce & Gabbana. Où as-tu eu l'idée de personnaliser les maillots et pourquoi?

J'ai eu l'idée de personnaliser les maillots de football parce que honnêtement, j’étais fatiguée de voir les mêmes vieux modèles répétés année après année. Je voulais ajouter une touche féminine à quelque chose souvent associé à la masculinité. Les maillots de football ne sont généralement pas conçus pour être esthétique alors je voulais ajouter des choses qui les rendraient plus beaux. Je suis heureuse que beaucoup de gens partagent la même vision que moi en étant friands de mes maillots.

En France, la plupart des femmes journalistes sont des présentatrices et non des consultantes ou chroniqueuses en donnant leurs avis. Aux États-Unis, comment sont considérées les femmes journalistes dans l'industrie du football? Penses-tu qu'il est toujours difficile pour les femmes d'être prises au sérieux lorsqu'elles parlent de football?

Oui, il en va de même pour les femmes journalistes qui couvrent le football américain. Elles interviewent également des joueurs et présentent les infos sur le football. Il y a encore très peu d'analystes et d'expertes féminines du football et cela doit changer. Il est toujours très difficile pour les femmes d'être prises au sérieux lorsqu'elles parlent de football mais je vois cela changer grâce aux réseaux sociaux et aux sites comme Twitter où les femmes ont la liberté et la possibilité de commenter le football sans censure.

Aimerais-tu continuer à concevoir et personnaliser du merchandising dans l'industrie du football ou comptes-tu te concentrer sur le journalisme que tu étudies ?

Cela peut sembler fou mais j'aimerais faire les deux. J'ai toujours eu une passion pour le design depuis mon enfance et je serais ravi de poursuivre dans le futur. Étudier le journalisme m'a aidé à apprendre et à perfectionner plusieurs compétences qui peuvent être très utiles dans ce domaine et dans le monde des médias et du football en général. On verra bien ce que l'avenir nous réserve!

Que penses-tu de la MLS? Est-ce que le football s'agrandit aux USA avec l'arrivée de stars européennes comme Zlatan Ibrahimovic, Bastian Schweinsteiger, Pirlo, Villa, Beckham ou encore Henry?

La MLS est encore loin derrière les ligues européennes mais elle s'améliore nettement et c'est très bien! L’arrivée de vedettes établies comme Ibra, Beckham, Schweinsteiger… aide définitivement la ligue à acquérir une plus grande reconnaissance internationale, mais cela ne signifie pas toujours qu'elle améliore également la qualité du jeu. Il y a encore beaucoup de travail à faire pour améliorer la ligue de la base à la première division.


Comment visualises-tu l'avenir des femmes dans l'industrie du football? Penses-tu que les nombreuses initiatives qu’on remarque sur les médias sociaux (le Romance FC) et dans le monde (comme ces femmes iraniennes qui se sont déguisées pour aller au stade) aideront à améliorer la mentalité qu’on a sur les femmes aimant le football?

Je vois l'avenir des femmes dans le football brillant et fructueux. J'adore les différentes initiatives qui ont vu le jour dans le monde entier, les femmes luttant pour se frayer un chemin dans un sport et une industrie dominés par les hommes. Les médias sociaux ont certainement contribué à mettre en lumière ce sujet et à mieux faire connaître ces efforts. Espérons que toutes les femmes du monde pourront assister à des matches, jouer, parler et travailler librement dans le football. C'est mon rêve et je travaille dans ce sens. Je suis honoré d'être parmi celles qui partagent le même objectif commun.



Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Copyright © 2017 Vis en rousse
Web Savvy Designs. Out of the FlyBird's Box.