Le football français fête le Nouvel An Chinois

mardi 20 février 2018

Pour le nouvel an chinois, les clubs de football français se sont mis au parfum. Tout comme la LFP et la FFF qui ont installé des bureaux en Chine, les clubs de football professionnels ont compris qu’il y avait un marché à conquérir, une base de fan à fidéliser et au potentiel d’achat en produits dérivés fort. C’est dans cette logique d’internationaliser la Ligue 1 Conforama que le prochain Trophée des Champions aura lieu en Chine et que de plus en plus de clubs français se lancent sur Weibo, le réseau social chinois, comme l’ont fait cette semaine l’Olympique de Marseille et les Girondins de Bordeaux. En effet, le club phocéen souhaite « consolider sa présence en Chine afin de proposer du contenu OM aux utilisateurs de Weibo et de développer la marque OM dans un pays dont la consommation de football est en pleine croissance ». Il affiche clairement l’objectif de doubler sa base de fans internationaux d’ici 2 ans. Au-delà de partir à la conquête de fans, c’est aussi l’occasion d’attirer de nouveaux sponsors et développer des partenariats techniques mais aussi avec des clubs locaux pour la formation des jeunes joueurs. 


Ce week-end, il fallait donc montrer qu’on aime la Chine et pendant que des clubs comme Auxerre, Marseille et Bordeaux se sont prêtés à l’exercice de souhaiter la bonne année en vidéo, Châteauroux a affiché un message sur son maillot tandis que Paris et Marseille ont floqué leurs maillots avec le nom des joueurs en mandarin. Peut-être d’ailleurs, que le flocage en mandarin sera bientôt disponible en boutique comme ce fut le cas l'an passé aux Galeries Lafayette ? Le Parc des Princes a même eu le droit à son défilé du nouvel an alors que le stade propose déjà des stands de nourriture « asian corner ». On n’a pas tout à fait compris l’intérêt de l’Olympique Lyonnais de faire une vidéo pour célébrer le nouvel an chinois avec ces meilleures actions, commentées en français, au lieu là aussi de mettre en scène la culture chinoise. On notera d’ailleurs que le club de Sochaux, dont l’actionnaire est chinois, n’a pas marqué le coup pour l’événement.

Dans sa conquête chinoise, la LFP a aussi programmé la prochaine rencontre OGC Nice - PSG à 13h pour être sur le bon fuseau horaire. Il faut dire que la Chine est devenue le premier marché international de la Premier League avec des droits achetés 660 millions d'euros par PPTV en 2016. Avec son président, Xi Jinping, l'attrait pour le football s'est développé en Chine et le président vise très haut car il souhaite voir son équipe gagner la Coupe du Monde d'ici 2050 et créer 50 000 écoles de football d'ici 2025. Entre 2011 et 2016, la fréquentation des stades a augmenté en moyenne de +6500 spectateurs. En parallèle, les prises de participations chinoises ont augmenté dans les clubs de football européens, il est donc logique de vouloir les séduire.


Une chose est sûre, la conquête de l’est est lancée et les grands clubs français ne veulent pas se faire distancer par leurs concurrents. En Amérique du Sud et aux Etats-Unis, le PSG s’affiche déjà en tête grâce à ces stars vedettes et ses tournées d’été. Il ne faut donc pas perdre une occasion de se positionner à l’étranger.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Copyright © 2017 Vis en rousse
Web Savvy Designs. Out of the FlyBird's Box.